Le Conseil de la CCE se prononce contre la constitution d’un dossier factuel à propos de la communication Fermes salmonicoles en Colombie-Britannique

Montréal, le 17 décembre 2014—Le 9 décembre 2014, le Conseil de la Commission de coopération environnementale (CCE) a décidé, à la majorité des deux tiers, dans la résolution du Conseil n° 14-09, de demander au Secrétariat de la CCE de ne pas constituer de dossier factuel à propos de la communication SEM-12-001 (Fermes salmonicoles en Colombie-Britannique), déposée en février 2012 par deux organisations américaines — le Center for  Biological Diversity et la Pacific Coast Federation of Fishermen’s Associations — et deux entités canadiennes — la Pacific Coast Wild Salmon Society et la Première Nation Kwikwasu’tinuxw Haxwa’mis.

La résolution du Conseil n° 14-09, ainsi que les raisons invoquées par le Canada et le Mexique pour justifier le vote contre la constitution d’un dossier factuel et la déclaration des États-Unis expliquant leur vote à l’appui de la constitution d’un dossier factuel, sont affichées à la page de la communication SEM-12-001 du registre des communications.

Le 12 mai 2014, le Secrétariat de la CCE a recommandé au Conseil de la CCE la constitution d’un dossier factuel à propos des allégations des auteurs relatives à l’application par le Canada du paragraphe 36(3) de la Loi sur les pêches fédérale, qui concerne la prévention de la pollution, en lien avec l’aquaculture salmonicole le long de la côte de la Colombie-Britannique.

En vertu des articles 14 et 15 de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement (ANACDE), le Secrétariat de la CCE peut examiner une communication présentée par des membres du public et des organisations non gouvernementales à propos de l’application efficace de la législation de l’environnement par une Partie à l’ANACDE (Canada, Mexique et États-Unis). La CCE a publié les Lignes directrices relatives aux communications sur les questions d’application, qui expliquent les étapes du processus.

Pour en savoir plus, visitez le site Web de la CCE consacré aux communications sur les questions d’application.