La CCE se joint à des organisations environnementales internationales basées à Montréal pour célébrer la ville

Montréal, le 4 août 2017 — Le 15 juin 2017, les principales organisations environnementales internationales basées à Montréal se sont réunies au Jardin botanique de Montréal pour une activité de réseautage destinée à marquer le 375e anniversaire de la ville, et le fait que, cette année, le Canada est l’hôte de la Journée mondiale de l’environnement.

Pour la première fois, des représentants de la Commission de coopération environnementale (CCE), du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) des Nations Unies, de Future Earth, du Secrétariat du Protocole de Montréal et de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) ont rendu hommage à la métropole.

César Rafael Chávez, directeur exécutif de la CCE, Cristiana Paşca Palmer, secrétaire exécutive du Secrétariat du CDB, Jane Hupe, directrice adjointe de la division Environnement du Bureau du transport aérien de l’OACI, Eduardo Ganem, administrateur en chef du Fonds multilatéral aux fins d’application du Protocole de Montréal, et Christina Cook, agente scientifique au pôle mondial de Future Earth à Montréal, ont pris la parole pour expliquer le lien entre leur organisation et Montréal, métropole verte et dynamique.

Dans son discours, M. Chávez a mentionné que le fait que la CCE ait choisi Montréal pour implanter son secrétariat en 1994 lui a été très bénéfique, puisqu’elle a pu attirer et conserver des employés originaires de divers pays. Selon lui, cela a également renforcé le statut international de la ville.

Pour marquer l’occasion, Réal Ménard, qui représentait le maire Denis Coderre, a signé la déclaration dans laquelle la ville s’engage à respecter le Mayors’ Monarch Pledge (engagement des maires pour la sauvegarde des monarques). En signant ce document et en décidant de mettre ses promesses à exécution, Montréal est devenue la première municipalité du Québec à se déclarer « Ville amie du monarque ».

La célébration — à laquelle ont été conviés une centaine d’invités de marque — était l’occasion idéale pour faire du réseautage avec les représentants d’organisations environnementales internationales, de la communauté diplomatique de Montréal et du milieu universitaire, mais aussi des gouvernements et de la société civile qui possèdent une expertise en environnement.