La CCE lance des vidéos d’apprentissage en ligne pour aider les jeunes à s’investir dans la réduction des déchets alimentaires

Montreal, Canada

Alors que les Nord-Américains jettent chaque année assez d’aliments pour ensevelir le centre‑ville d’une métropole, une nouvelle campagne vise à réduire les déchets alimentaires

Montréal, le 3 septembre 2020 — La Commission de coopération environnementale (CCE) a annoncé aujourd’hui le lancement de sa campagne de sensibilisation, intitulée «Réduisons la montagne de gaspillage alimentaire », afin de s’attaquer à ce grave problème à l’échelle de l’Amérique du Nord (au Canada, au Mexique et aux États-Unis). En apprenant aux jeunes quelles sont les conséquences de la perte et du gaspillage d’aliments, la CCE espère susciter des changements de comportement dans la vie quotidienne. Pour en savoir davantage sur ce problème et participer à la campagne #RéduisTonGaspillage, il est possible de télécharger la Trousse d’action #AntiGaspillageAlimentaire en cliquant ici.

Les Nord-Américains gaspillent chaque année quelque 168 millions de tonnes de nourriture, ce qui suffirait à ensevelir le centre-ville d’une métropole. Ce gaspillage a de graves répercussions sur l’environnement, sans compter qu’il provoque aussi la perte de toutes les ressources consacrées à la culture, au transport, à la vente et à la préparation de ces aliments. Par exemple, l’énergie nécessaire à la production agricole pourrait alimenter 274 millions de foyers. De plus, les aliments en décomposition dans les sites d’enfouissement dégagent des millions de tonnes de méthane, un puissant gaz à effet de serre dont le potentiel de réchauffement de la planète est supérieur à celui du dioxyde de carbone. De ce fait, les aliments gaspillés contribuent largement à la manifestation des changements climatiques.

Le comportement des consommateurs n’est que l’un des éléments auxquels il faut s’attaquer pour réduire le gaspillage alimentaire, mais il est très important. Grâce à une série d’outils, notamment des vidéos d’apprentissage en ligne, la CCE montre de quelle manière les jeunes Nord‑Américains peuvent restreindre leur contribution au problème que constitue le gaspillage alimentaire à l’échelle du continent, et peuvent venir en aide à la planète par le fait même.

Les vidéos d’apprentissage en ligne, qui sont liées à la Trousse d’action anti-gaspillage alimentaire (TAAGA), traitent de plusieurs sujets importants de façon aussi simple que pertinente, dont les suivants :

« Nous voulons responsabiliser les jeunes en leur fournissant des outils pratiques qui les aideront à s’attaquer directement aux changements climatiques, autant à la maison qu’à l’école et au sein de leur collectivité, a déclaré le directeur exécutif de la CCE, Richard Morgan. La Commission s’engage à poursuivre ses travaux à tous les paliers de la chaîne d’approvisionnement alimentaire afin de réduire la perte et le gaspillage d’aliments, et elle invite les jeunes à devenir ses partenaires afin de pouvoir relever cet énorme défi environnemental. »

En plus des vidéos d’apprentissage, la CCE présente une série d’images illustrant le volume annuel de déchets alimentaires qui engloutit trois régions pilotes pour cette campagne : Montréal, au Canada, la péninsule Olympique, aux États-Unis, et Mérida, au Mexique. Il faut espérer que la représentation visuelle d’un problème invisible dans ces trois paysages urbains emblématiques aidera les jeunes à se sentir directement concernés.

Chacun de nous a un rôle important à jouer dans la réduction des déchets alimentaires, et cela commence par l’apprentissage. La CCE a conçu la Trousse d’action anti-gaspillage alimentaire pour permettre aux éducateurs  d’aider les jeunes à faire leur part. Cette trousse propose des dizaines d’activités et de trucs à la fois amusants et efficaces qui leur donnent accès aux connaissances et aux outils dont ils ont besoin pour faire changer les choses, aussi bien à la maison que dans leur collectivité.

Sauvons les aliments. Sauvons la planète.

Pour en savoir davantage ou demander une entrevue, prière de communiquer avec :

Sarah Julien
Coordonnatrice des communications
Commission de coopération environnementale
Tél. : 514-781-2781
Courriel : <sjulien@cec.org>