La CCE examinera la diversité génétique des variétés de maïs traditionnelles au Mexique

Montréal, 6/20/2002 – Le Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE) de l’Amérique du Nord a informé les gouvernements du Canada, du Mexique et des États-Unis qu’il a l’intention d’étudier les effets potentiels du maïs transgénique sur les variétés traditionnelles de maïs au Mexique et de produire un rapport spécial à ce sujet.

Cette question suscite des préoccupations au sein du public depuis plusieurs années et le Secrétariat de la CCE a reçu de nombreuses lettres et pétitions lui demandant d’entreprendre une telle analyse. Comme ce fut le cas dans d’autres études menées par le Secrétariat en vertu de l’article 13 de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement (ANACDE), le Secrétariat s’attachera à obtenir les points de vue d’organisations internationales et nationales compétentes, d’organisations sectorielles, du secteur privé, de membres intéressés de la société civile, ainsi que des trois Parties à l’ANACDE.

La CCE, qui a été créée par le Canada, le Mexique et les États-Unis, est chargée de renforcer la coopération entre les partenaires de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) dans la mise en oeuvre de l’ANACDE, l’accord environnemental parallèle à l’ALÉNA. La CCE s’occupe des questions environnementales qui soulèvent des préoccupations dans l’ensemble de l’Amérique du Nord, en portant une attention particulière aux défis et possibilités associés à la libéralisation des échanges à l’échelle du continent.