Atelier de Mérida visant à aider les écosystèmes et les collectivités vulnérables soumis aux facteurs de stress

Montréal, 16 novembre 2012 — Les écosystèmes nord-américains sont soumis à un stress énorme — imputable aux changements climatiques, aux polluants émis dans l’air et rejetés dans l’eau, et à la surconsommation de ressources naturelles. Ce stress a déjà rendu bon nombre de nos écosystèmes vulnérables à des changements irréversibles, qui ont des effets directs sur les collectivités dépendant de ces écosystèmes.

Les 13 et 14 décembre à Mérida (Yucatán), au Mexique, le Comité consultatif public mixte (CCPM) de la Commission de coopération environnementale (CCE) organisera un atelier pratique dont les participants découvriront et utiliseront divers nouveaux outils d’évaluation de la vulnérabilité, de cartographie des facteurs de stress environnemental et des changements, et de développement des capacités en vue d’améliorer l’hygiène du milieu dans les collectivités.

Les participants à l’atelier intitulé « Limiter la vulnérabilité des écosystèmes et répondre aux besoins des collectivités : Outils et information propices aux mesures nord-américaines » travailleront directement avec des experts nord-américains des écosystèmes et des collectivités, ainsi que les membres du CCPM, les dirigeants des collectivités rurales et autochtones, et les représentants des organismes de protection de l’environnement de la péninsule du Yucatán.

L’atelier, dont l’objectif global consiste à examiner comment on peut protéger les collectivités de toute l’Amérique du Nord et les écosystèmes dont elles dépendent contre les effets des changements environnementaux et des catastrophes connexes, comprendra quatre séances de travail qui suivront de brefs exposés destinés à donner le ton de la rencontre. Voici les objectifs de ces quatre séances :

  • Donner des exemples des impacts de la vulnérabilité croissante des écosystèmes sur les moyens de subsistance et la santé des collectivités dont sont issus les participants et d’autres collectivités nord-américaines.
  • Utiliser et améliorer le cadre de renforcement des capacités visant à améliorer l’hygiène du milieu dans les collectivités vulnérables en Amérique du Nord.
  • Situer géographiquement les écosystèmes et les collectivités humaines vulnérables, en utilisant l’Atlas environnemental de l’Amérique du Nord et les cartes/données connexes pour évaluer les futurs changements environnementaux.
  • Proposer des mesures visant à renforcer la capacité des Nord-Américains à identifier les écosystèmes et les collectivités humaines vulnérables, qui seront présentées aux hauts responsables nord-américains de l’environnement.